Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • DEUST Travail Social - MEDIATION URBAINE ET SOCIALE - Nous ne sommes pas dans ParcoursSup.

     

    PRÉSENTATION DU DEUST EN APPRENTISSAGE

    Objectifs de la formation

    La formation a pour objectif de former des étudiants aptes à assurer des fonctions de responsabilité, d'encadrement intermédiaire et de développement dans les organisations de l'économie sociale et solidaire (associations gestionnaires de services, mutuelles, coopératives, comités d'entreprise…) pour faire face aux défis des mutations en cours.

     

    Nous formons des techniciens-experts maîtrisant les règles de base de la gestion, averti des questions juridiques, ouvert aux questions sociales, conscient des possibilités et contraintes des politiques sociales des collectivités ou de l’Etat.

    Le monde de l’entreprise (TPE/PME) est également en forte demande de personnels polyvalents afin d’acquérir une culture de la médiation et de ses outils dans le cadre de la résolution des litiges.

     

    Dans la 2ème année il a été introduit le même programme que celui du certificat de compétence (CNC) de délégué aux prestations familiales, afin de renforcer la professionnalisation du « travail social » au sens de « l’accompagnement des personnes faibles », pour offrir plus de possibilités car le secteur du travail social est multiforme par ces acteurs et par les structures qui emploient.                                                                                                                                                           Compétences acquises en entreprise

    La formation implique d’une part une acquisition d’expériences au sein de l’entreprise et d’autre part un enseignement supérieur dans le cadre du “département AES-GESTION de l’UFR des Sciences de l’Homme et de la Société” de l’Université d’Evry Val d’Essonne.

    Le programme de formation a été construit de telle manière que la 1ère année reste dans l’esprit de type administration économique et social (AES) et sa 2ème année est plus dans l’esprit de la nouvelle mention ESS (Economie Sociale et Solidaire).

    En termes de savoir-faire et compétences, l'apprenti saura :

    • Accueillir et accompagner des publics fragiles et difficiles,
    • Aider à la mise en place de travaux financiers (planification financière…),
    • Monter des dossiers complexes avec volet financier,
    • Diagnostiquer et rendre compte par l’apport de documents écrits et complexes,
    • Animer des équipes d’interventions,
    • Résoudre des litiges par la médiation.

      Missions susceptibles d’être confiées aux apprentis du Deust

    • Actions d’aides éducatives dans les écoles privées,
    • Actions de médiations dans les transports publics et voies publiques,
    • Animation de la jeunesse,
    • Aide administrative en collectivités, dans les structures de l’Etat et associatives,
    • Accompagner les entreprises (TPE-PME) dans le domaine administratif, RH, dialogue social, etc…,
    • Assister des chefs de secteur dans l’aide et les services à la personne,
    • Gestion de projets.

    Métiers possibles à l’issue de la formation

    • Technicien polyvalent dans toutes les structures, au 1er chef celles de l’ESS et plus largement celles du domaine marchand,
    • Animation d’équipes d’intervenants au domicile, sur les lieux de loisirs et de vie,
    • Agent administratif des fonctions publiques,
    • Médiateur,
    • Gestionnaire de projet socio-culturel,
    • Cadre polyvalent au sein de TPE.

    La formation en quelques chiffres

    A chaque promotion les statistiques sont sensiblement les mêmes :

    24 % en emploi,

    65 % en poursuite d’études en licence ou licence professionnelle et en IRTS dans le cadre de l’éducation spécialisée.

     

    Pour celles et ceux poursuivant leurs études :

    47 % le font en apprentissage,

    18 % dans une formation initiale ou en IRTS ?

     

    Pour celles et ceux en emploi :

    50 % répondent avoir trouvé l’emploi au bout du 4ème mois et pour l’autre moitié en six mois,

    66 % travaillent dans les domaines du social, santé et culture,

    34 % Travaillent dans l’administratif et le développement de projets,

    33 % en CDI,

    67 % en CDD de plus de 6 mois,

    100 % à temps plein.

    Lire la suite

  • Licence Professionnelle SERVICE à la PERSONNE 2018/2019

    1 -  Objectifs de la formation

    L’objectif est de préparer les cadres intermédiaires des professionnels des services à la personne, pris au sens large de la définition de la Convention nationale pour le développement des services à la personne, du 22 novembre 2004 qui définit ce secteur comme celui de « l’ensemble des métiers contribuant au mieux-être des personnes sur leurs lieux de vie, qu’il s’agisse de leur domicile, de leur lieu de travail, de leurs lieux de loisirs ». Pour ce faire, la LP SAP, a dès l’origine choisi de s’appuyer sur le terrain sanitaire et social.

    C’est, pour poursuivre, de donner les compétences nécessaires pour participer à la gestion, la coordination, la démarche qualité d’établissements ou structures d’aide à la personne et de pouvoir y exercer rapidement des responsabilités.

    2 - Compétences acquises en entreprise

    La formation implique d’une part une acquisition d’expériences au sein de l’entreprise et d’autre part un enseignement supérieur dans le cadre du “Département AES-GESTION de l’UFR Sciences de l’Homme et de la Société (UFR SHS) » à l’Université d’Evry Val d’Essonne.

     

    En termes de savoir-faire et compétences, l'apprenti saura :

    • Management de projets et animation d’équipe
    • Planification des interventions complexes
    • Gestion administrative, financière et sociale du majeur protégé
    • Gestion de la qualité et gestion commerciale des SAD
    • Aide à la gestion financière et comptable
    • Assistance à la GRH du secteur sanitaire et social plus largement en santé…
    • Diagnostics ou aide à l’élaboration de documents liés à la qualité

     

    La liste des compétences et savoir-faire est beaucoup plus longue encore et dépend de la structure où le contrat se déroulera. Les apprentis de la LPSAP trouvent des contrats dans des établissements comme : les conseils départementaux, les associations et sociétés de services à la personne, dans des structures d’animation de la jeunesse, dans le service chargé de la démarche qualité de ces différentes structures, auprès de mandataire à la protection des majeurs.

    3 - Missions susceptibles d’être confiées aux apprentis de la LPSAP

    Compte tenu de la diversité des structures d’accueil possibles, Collectivités locales, Associations, Clubs ou fédérations sportives, secteur culturel, Entreprises du secteur de l’Economie sociale (banques, coopératives, mutuelles …), de l’Economie solidaire de forme publique, parapublique, … les apprentis du diplôme se verront confier des missions diverses en fonction de l’entreprise ou de l’organisme dans lequel ils effectueront leur apprentissage, mais toujours en rapport avec les objectifs visés par la formation, et les besoins de l’entreprise.

     

                Ces missions parce que par nature même liées à l’emploi polyvalent, pourront comprendre  des travaux de gestion comptable, de lecture et de compréhension d’un budget, de réflexion et d’analyse d’un projet social ou culturel, d’animation de projet, d’aide sociale, tout comme  de relations commerciales ou transversales avec des personnes internes ou externes à l’entreprise, d’analyse et de synthèse de réunions, de participation à la rédaction d’un journal d’entreprise, à l’édition d’un bulletin ou à la rédaction d’une note de synthèse, d’enquêtes ou d’informations, de documentation sur un secteur spécifique lié ou non à l’entreprise, avec la possibilité d’une étude de marché, de développement de la communication, …

    Le management des activités et des équipes, gestion des curatelles-tutelles, gestion des plannings, recherche de partenariat dans le cadre des regroupements d’entités, de recherche de nouveaux clients et plus largement tout ce qui touche au service à la personne au sens large.

    4 - Métiers possibles à l’issue de la formation

    Conseiller polyvalent ou tuteur/curateur à la Personne. Ce métier peut être exercé dans le cadre actuel de la législation, notamment la loi pour la rénovation de la protection juridique des majeurs (articles  495- 496, 497, 499 ou 433 du Code civil), mais aussi, et ce sera sa novation, le conseil pour l’accompagnement des curatelles familiales qui se développent en vertu de loi n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs, ou par l’élaboration et la mise en œuvre de prestations plus ou moins liées à des abonnements et/ou régulières à forte  valeur ajoutée, complémentaires des prestations classiques fournies par les services des Aides à la Personne.

    -          Technicien d’insertion avec la dimension d’accompagnement dans le référentiel mis en place par l’Association Française contre les Myopathies (AFM) en 7 fonctions qui constituent une interface entre les familles des malades, les organismes sociaux et  techniques grâce à la prestation d’évaluation qu’ils peuvent mettre en action dans le cadre de ce qui est appelé la « 4ème voie » par Bernard Barataud, Président fondateur de l’AFM..

    -          Manageurs des Equipes et des Hommes dans les structures de l’Aide à la Personne : associatives, mutualistes ou du secteur privé dans le cadre de la Loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale

    -          Concours de la fonction publique d’Etat, territoriale, éventuellement hospitalière, l’armée et la police

     

    Lire la suite